État de choc à Mtl.

La semaine dernière je suis tombée par hasard sur État de choc, une boutique entièrement dédiée au chocolat vraiment tout près de chez moi. Une sorte de pays rêvé pour amoureux du chocolat.
On y trouve des chocolats de qualité fait à Montréal comme AVANAA et des classiques d’ailleurs comme les chocolats Marou ou Millesime par exemple. Et dire que j’ai failli rater ça?!
Mais État de choc n’est pas qu'une boutique, c’est aussi une petite fabrique de chocolats exceptionnels en tablettes ou lingots. Un bel endroit ou tout au niveau déco et emballage a été bien pensé. On peut aussi y faire des dégustations, des ateliers…

Bref si vous chercher à me faire un cadeau vous savez où vous pouvez aller faire un tour.

images : n.v.quelques-choses

Print Friendly and PDF

petites meringues marbrées au chocolat

Les meringues c'est bon, c'est doux et léger, ça ressemble à des petits nuages, ça croque et ça fond... Bref c'est irrésistible. Celles ci sont au chocolat simplement parce qu'un peu de chocolat ça rend tout encore plus gourmand et aussi parce que j'adore le chocolat.

Les meringues c'est aussi un super truc facile et rapide pour utiliser les blancs d'oeufs qui restent quand on a utilisé les jaunes pour dorer une brioche ou faire un pâte à tarte par exemple. Moi, je garde les blancs d'oeufs inutilisés au réfrigérateur dans un bocal bien propre hermétiquement fermé comme ça, je peux les utiliser jusqu'à une semaine après pour mes petites meringues.

Meringues marbrées au chocolat

• 2 blancs d'oeufs à température ambiante (65 g)
• 120 g de sucre
• 1 pincée de sel
• 4-5 gouttes de jus de citron (optionnel)
• 90 g de chocolat noir à pâtisser

Préchauffer le four à 110°C.
Ajouter une pincée de sel et les gouttes de jus de citron aux blancs d'oeufs et les monter en neige ferme. Ajouter le sucre en trois fois sans cesser de battre les oeufs. Faire fondre le chocolat au bain-marie. Lorsque les blancs d'oeufs ont un aspect blanc nacré, cesser de battre et ajouter délicatement sans trop mélanger le chocolat fondu. À l'aide d'une petite cuillère, dresser des petits tas assez espacés sur un plaque recouverte de papier cuisson.
Enfourner et cuire environ 1 heure. Laisser refroidir si possible dans le four.

Le fait de laisser refroidir les meringues dans le four, permet de les sécher un peu plus  et de les conserver plus longtemps sans qu'elles collent. En les faisant le soir, elles peuvent rester tranquillement dans le four à sécher toute la nuit.
Entrebâiller la porte du four permet aussi à l'humidité de s'échapper.

 

images : n.v. quelques-choses

Print Friendly and PDF

orangettes des fêtes

Ces petits bâtonnets d'orange confite déguisés en branche sous une couche de chocolat noir sont absolument irrésistibles, difficile de s'arrêter quand on a commencé à goûter ces petits merveilles. Les fêtes sans orangettes c'est vraiment pas possible.

En plus ce n'est vraiment pas difficile à faire, alors plus d'excuses...

les orangettes

pour une soixantaine d'orangettes environ

• 2 ou 3 grosses oranges peau épaisse (non traitées)
• environ 300 g de sucre
• environ 400 g de chocolat noir de couverture (entre 64 et 70%

Peler les oranges et couper la peau en bâtonnets d’environ ½ cm de large.
Mettre les écorces dans une grande casserole, recouvrir d’eau froide, porter à ébullition et laisser bouillir 5 min. Retirer les oranges de l’eau. Peser les fruits égouttés et les placer dans une grande casserole à fond épais avec l’équivalent de leur poids en sucre. Couvrir d’eau et laisser cuire à feu moyen jusqu’à évaporation complète de l’eau. Disposer les écorces d’oranges sur un grand plat ou une plaque recouverte de film plastique et laisser refroidir.

Faire fondre le chocolat au bain-marie puis y plonger les orangettes en les enrobant rapidement. Les sortir à l’aide d’une fourchette et les déposer sur une plaque tendue de film plastique ou sur une feuille de cuisson en silicone (Slipat). Laisser refroidir complètement.

Bien sûr, on peut réduire ou augmenter les proportions selon la quantité désirée.
Pour une version rapide, il suffit d’acheter des bâtonnets d’orange confite déjà prêts et de les tremper dans du chocolat fondu. On peut aussi ne tremper qu’une partie de l’orangette.

 

images : n.v. quelques-choses

Print Friendly and PDF

Sablés chocolat-olives noires

C'est après avoir gouté aux sablés chocolat-olives noires de Catherine de Dinette Nationale que l'envie de retrouver le goût de ce duo s'est transformée peu à peu en véritable obsession. J'adore le chocolat et avec une pointe de sel c'est vraiment pas mal, alors pourquoi pas avec des olives. Voilà ce que je m'étais dit en voyant ces sablés, mais à la première bouchée mes papilles se sont emballées, c'était mortel...
Idée fixe donc : arriver à retrouver cette sensation. Après plusieurs essais plus ou moins réussis (trop gras, pas assez d'olives, pas les bonnes olives...) j'ai trouvé. Voilà donc ma version testée, re-testée et approuvée par Emma (l'ado nº 2) de ces sablés qui sont devenus ses préférés.
Merci Catherine

Sablés chocolat-olives noires

• 100 g de beurre
• 70 g de sucre
• 150 g de farine
• 2 jaunes d'oeufs
• 1/2 c. à café de levure chimique
• 30 gr de cacao en poudre
•45 g d'olives noires grecques dénoyautées et hachées

Mélanger le beurre, le sucre et les jaunes d'oeufs à l'aide d'une spatule jusqu'à obtenir un mélange crémeux. Ajouter la farine, la levure, le cacao, les olives hachées et mélanger de nouveau  pour former une boule sans trop travailler la pâte. Former 2 boudins d'environ 3 cm de diamètre et les envelopper dans du film plastique. Réserver 1h au réfrigérateur.
Précahuffer le four à 180°C.
Couper les boudins de pâte en tranches de 1cm d'épaisseur et les placer sur une plaque de cuisson. Cuire 10 min. Laisser refroidir avant de manger si vous pouvez.

photos : n.v quelques-choses

Print Friendly and PDF

Des truffes

La saison des truffes a commencé depuis un moment déjà (on ne parle pas de champignons). J'adore en préparer pour les fêtes, c'est facile, bon et puis les chocolats maison ça fait toujours de l'effet. Il existe beaucoup de recettes mais celle ci est sans crème, avec des jaunes d'oeufs et un petit peu, enfin pas mal de Grand Marnier et tout le monde l'aime. Alors voilà, je la fais et refais chaque année. 
Ceci dit, la prochaine fois j'aimerais bien essayer une version sans oeufs pour changer… Des suggestions?

Truffes au Grand Marnier

• 250 g de chocolat noir à pâtisserie
• 2 jaunes d'oeufs
• 100 g de beurre
• 3 c. à soupe de sucre
• 2 c. à soupe de lait
• 3 c. à soupe de Grand Marnier
• cacao en poudre pour enrober

Faire fondre le chocolat et le beurre au bain-marie. Laisser tiédir et ajouter les oeufs, le sucre, le lait et le Grand Marnier en prenant soin de bien mélanger. Laisser refroidir jusqu'à durcissement.
Former des boules et les rouler dans le cacao. Conserver au réfrigérateur.

Comme ces truffes contiennent de l'oeuf, il faut les conserver au réfrigérateur et les consommer dans les 4 jours suivant leur fabrication, mais ça, ça devrait être plutôt facile. Sinon, invitez des amis pour vous aider...


photos : n.v. quelques-choses

Print Friendly and PDF