Upper Canada village et pain cocotte

QC-pain_cocotte-1.jpg

Upper Canada Village est une sorte de Musée vivant, un village de 1860 reconstitué avec des maisons d'époque ayant été déplacées lors de la construction de la voie maritime du St-Laurent. Une quarantaine de bâtiments regroupés pour former un vrai village avec son ou plutôt ses églises, une scierie, un journal, des fermes, une fromagerie, un ferblantier, un moulin... Le tout "habité" pendant plusieurs mois par une population elle aussi "d'époque".
Ok, ça pourrait un peu faire penser à Westworld, cette série (oui je sais c'était aussi un film avec Yul Brynner qui m'avait fait super flipper enfant) dans laquelle des robots à l'apparence humaine "peuplent" un parc d'attractions pour humains en mal de sensations. Mais là, pas de robots qui pètent les plombs, juste des humains qui habitent et donnent vie à ce village durant la journée. Une façon sympa d'en apprendre un peu plus sur l'histoire et la façon de vivre au Canada au 19ème siècle.

QC-pain_cocotte-2.jpg

J'ai visité cet endroit lors de de mon premier voyage au Canada, bien avant de venir y vivre et j'y suis retourné à plusieurs années d'intervalles à différentes saisons en découvrant à chaque fois quelque chose de nouveau. Cette fois on s'y est retrouvé pour le Victoria Day* le jour de la fête de la reine (ou journée nationale des patriotes pour le Québec). Un dimanche de célébration vraiment sympa. 

Le rapport entre cette sortie et mon pain cocotte et bien c'est avec la farine provenant du moulin d'Upper Canada Village que je l'ai réalisée. Cette recette de pain sans pétrissage est apparue il y a quelques années ici, elle a fait plusieurs fois le tour des cuisines et des blogs depuis - parce qu'une recette de pain sans pétrissage ça ne se refuse pas - mais comme je suis plutôt lente et hors tendances côté bouffe je l'ai faite pour la première fois il y seulement 2 ou 3 ans. Lors de cette première tentative même si c'était super excitant de faire mon pain et même si il était bon, il était resté assez plat et je n' avais pas retenter l'expérience. Il faut dire aussi que chez nous on est plutôt baguette ou gros pain de campagne mais pas trop dans entre deux.

Mais voilà quand j'ai rapporté mon petit sac de farine entière d'Upper Canada Village je me suis tout de suite dis qu'elle allait finir en pain. Cette fois non plus mon pain n'était pas super gonflé mais il était vraiment bon et cette version farine entière m'a beaucoup plus.  Et puis comme il me reset encore de quoi faire quelques fournées, je ne désespère pas d'arriver à un résultat moins plat la prochaine fois.

QC-pain_cocotte-3.jpg

Le pain cocotte

• 380 g de farine + pour saupoudrer
• environ 8 g de sel (1+1/4 de c. à café )
• 12 g de levure de boulanger fraiche
• 300 ml d'eau froide
ou
• 1/4 de c. à café de levure sèche instantanée
• 350 à 380 ml d'eau froide

et un cocotte en fonte avec un couvercle

Mélanger la farine, la levure et le sel dans un saladier ou dans la cuve d'un robot.
Ajouter l'au et mélanger jusqu'à obtenir une pâte homogène collante.
couvrir le saladier d'un film plastique et laisser reposer 12h. La pâte est prête lorsqu'elle bulle.
Fariner un plan de travail et y poses la pâte, la replier sur elle même 2 fois en ajoutant un peu de farine.
Couvrir d'un film plastique et laisser reposer de nouveau 15 min.
Former une boule avec la pâte en la manipulant avec les mains farinés (sinon ça colle).
Prendre un morceau de papier parchemin et le froissant pour le rendre plus souple puis le saupoudrer de farine et y déposer la pâte en mettant le pli sur le dessus.
Saupoudrer de nouveau la pâte de farine, couvrir d'un linge et laisser reposer 2h. La pâte doit doubler de volume.
Faire chauffer le four à 230°C et y mettre la cocotte en fonte vide pendant 30 min.
Sortir la cocotte du four et y déposer la pâte avec le papier cuisson. Faire des stries avec un couteau, mettre le couvercle de la cocotte et enfourner pour cuire 30 min. à couvert. Enlever le couvercle et continuer la cuisson de 15 à 30 min.

Comme l'explique Christelle (de Christelle is Flabergasting), on peut réduire les temps de pause en utilisant de l'eau très chaude et du vinaigre de vin rouge. Si ça vous tente, vous pouvez suivre ses indications, moi je n'ai pas encore testé.

 

* Petit rappel pour ceux qui l'auraient oublié, le Canada fait partie du Commonwealth donc on y fête la reine, plus ou moins selon les province mais on la fête et même si je ne suis pas fan de la royauté dans l'absolu, j'avoue que j'aime ces évènements et célébrations.  

images : n.v. quelques-choses



 

Print Friendly and PDF

Raise the barre - Agnes Lloyd-Platt

Print Friendly and PDF

Pref

Les réalisations de Pref vont au delà du tag ou du graffiti. Véritables travail de typographie, jeux de mots et de couleurs, sortes de cache cache entre la forme et le sens elles prenent vie sur les murs mais aussi sur papier.

DSC09862-2.jpg
Print Friendly and PDF

coup d'oeil #113

QC_coupdOeil-113.jpg

Ça va aller, un série d'images mixant photo et broderie qui exprime la solitude, le détresse et les traumatismes post attentat dont on parle pas, par l'Artiste ivoirienne Joana Choumali. On peut aussi suivre son travail ici.

Des craies aux formes inspirantes créées par Nikolas Bentel Studio.

Les images de piscines vues du ciel, 09 pools par le photographe spécialisé en prises de vue aériennes Stephan Zirwes.

Interventions sur oeuvres d'arts ou pose d'objets aléatoires sur portrait classiques par Eric Hoube sur son compte Instagram zericiphone.

coup d'oeil #112

QC_coupdOeil-112.jpg

Les tapisseries très inspirées par le monde marin de l'artiste portugaise Vanessa Barrãgao, à découvrir aussi ici.

Les contenants design, écologiques et biodégradables de Sulapac, une entreprise finnoise consciente et intelligente.

Les céramiques aux multiples combinaisons nées de la collaboration entre Cristina Celestino et la marque italienne Fornace Brioni.

La création de typographies à partir de l'écriture d'auteur compositeur ou comment transposer l'écriture de Serge Gainsbourg, Kurt Cobain, John Lennon ou Leonard Cohen en partant de textes manuscrits, c'est le projet réalisé par Nicolas Damiens and Julien Sens.
Le site de ce projet n'est malheureusement plus en service mais on peut en apercevoir quelques images ici.

 

Le gâteau aux amandes

QC-gateau_amandes-2.jpg

Il y a des choses qui font partie de notre vie sans que l'on se rappelle vraiment comment elles y sont entrées, elles semblent avoir toujours été là et il y a celles pour lesquelles on se souvient du moment précis où elles ont croisé notre route. C'est le cas pour ce gâteau aux amandes, il est arrivé dans ma cuisine un soir de fête d'anniversaire et depuis, il est devenu un de mes préférés, un de mes classiques. Cette année là, j'avais décidé de faire 4 gâteaux pour ma fête, on allait être nombreux et un gâteau par dizaine je trouvais ça sympa. 40 ans c'était pas tous les jours est comme ça pas besoin de choisir. Mais voilà, mes ami(e)s arrivent rarement les mains vides et au final on s'est retrouvé avec 5 ou 6 desserts dont ce fameux gâteau. C'est mon amie Béa (merci encore Béa pour la découverte) qui l'avait fait. Un gâteau doux comme un gros macaron moelleux. Un pur délice dont la recette provenait d'une fiche recette de la boutique Les Touilleurs, une super boutique consacrée à la table qui se trouve dans mon quartier où j'ai foncé récupérer la précieuse fiche le lendemain même.

Juste trois ingrédients et un peu de délicatesse, c'est tout ce qu'il faut pour réaliser ce super gâteau sans gluten. Depuis cette fameuse soirée, il a donc été fait et refait et on l'aime toujours autant.
Cette fois ci, on l'a dévoré tout seul, mais il est encore meilleur accompagné d'un coulis de framboises, encore un truc super facile à réaliser et qui apporte toujours une petite touche acidulée et fraiche qui va si bien aux desserts sucrés.

 

Le gâteau aux amandes

(Les Touilleurs)

• 4 oeufs
• 170 g + 55 g de sucre
• 235 g de poudre d'amandes
• sucre glace pour décorer (optionnel)

Faire préchauffer le four à 180°C et chemiser un moule à charnière de 23 cm de diamètre.
Séparer les blancs et les jaunes des oeufs.
Battre les jaunes d'oeufs avec les 170 g de sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse. Ajouter la poudre d'amandes et mélanger.
Monter les blanc d'oeufs en neige jusqu'à obtenir des pics puis ajouter les 55 g de sucre sans cesser de battre.
Incorporer petits à petits et délicatement les blancs d'oeufs à la préparation puis verser le mélange dans le moule.
Cuire 30 à 35 minutes. Laisser refroidir et saupoudrer de sucre glace pour décorer.

La pâte étant assez compacte, il faut procéder en plusieurs fois pour incorporer les blancs d'oeufs. Incorporer d'abord une petite quantité et ne pas hésiter à mélanger plus énergiquement au début pour assouplir un peu le mélange. Par la suite, il faut bien sûr y aller plus délicatement.

le coulis de framboise

• un paquet de framboises congelées ou framboises fraîches

Faire décongeler les framboises et les mixer.
Passer au chinois pour enlever les petites graines, c'est tout.

 

images : n.v. quelques-choses

 

 

Print Friendly and PDF