L'autre tarte

QC-autre-tarte-aux-peches-1.jpg

Bien sûr que je sais que l’été est fini et que le mois de septembre est lui aussi bientôt terminé. L’action de grâce, la saison des pommes, les citrouilles et bientôt l’Halloween (oui les décos sont même déjà sorties dans quelques magasins) sont à nos portes et moi je parle de tarte aux pêches. Mais voilà, je viens de me rendre compte que j’avais complètement oublié de partager cette petite recette. Il faut dire que j’ai un peu déserté cet espace depuis quelques mois. Peut être l’impression de me sentir coincée (je déteste me sentir coincée) ou simplement le refus de me sentir stressée parce que je n’arrivais plus à venir ici déposer des mots et des images assez régulièrement. J’ai pris une longue pause.
Puis cet espace a fini par me manquer et j’ai décidé de ne pas me poser plus de question. Parce que ce que je fais ici, même si je suis très contente de le partager et encore plus heureuse de savoir que d’autres l’apprécient, je le fais avant tout très égoïstement pour moi.

QC-autre-tarte-aux-peches-3.jpg

Cette tarte aux nectarines arrive donc peut être un peu tard, mais c’est pas grave. Si on cherche bien, on peut encore trouver quelques pêches de l’Ontario, mais elles pourraient très bien être remplacées par des prunes ou pourquoi pas des poires selon la saison. Il n’y a vraiment aucune raison de se priver d’une recette de dessert aussi facile et rapide à faire. Je l’ai faite plusieurs fois durant l’été, avec des nectarines, des pêches et même un mélange des 2 et je me suis même amusée à varier les farines avec toujours le même plaisir.
La seule question que je me suis posée a été de savoir si je devais appeler cette recette tarte ou gâteau parce qu’à vrai dire, elle est un peu à cheval entre les 2. À vous de décider comment vous voudrez l’appeler, pour moi c’est devenu l’autre tarte, une alternative à mes recettes classiques.

QC-autre-tarte-aux-peches-2.jpg
QC-autre-tarte-aux-peches-4.jpg

L’autre tarte aux nectarines

• 200 g de farine
• 150 g de sucre
• 150 g de beurre non salé
• 1 oeuf
• 40 g de crème liquide

Garniture

• environ 6 nectarines ou pêches
• 1 c. à soupe de mile liquide

Préchauffer le four à 180°C.
Mélanger tous les ingrédients jusqu’à obtenir une crème lisse.
Laver, sécher et couper les fruits (les éplucher si besoin).
Mettre la pâte dans un moule.
Répartir les fruits sur la pâte et arroser de miel.
Cuire 40 min. environ. Les fruits vont rendre du jus, il faudra peut être allonger le temps de cuisson.

Pour varier les plaisirs ou si on veut une version sans gluten, on peut remplacer la farine de blé par un mélange de farine de riz et de farine d’amandes (100 g de chaque).

images : n.v. quelques-choses

Tarte poires et amandes

QC-tarte-poires-amandes-1.jpg

Pendant très longtemps cette recette a été un de mes classiques, je la faisais presque aussi souvent que des gâteaux au chocolat. Et puis un jour fini, plus de tarte aux poires, je ne sais pas pourquoi j'ai arrêté. Pourtant on adore les poires et les tartes chez nous mais celle là elle avait disparue de la circulation, jusqu'à ce que l'autre jour en cherchant un dessert facile à faire avec des fruits je tombe sur des poires dans ma cuisine. Question dessert facile aux fruits j'aurais pu opter pour une salade de fruits, c'est santé et y a pas plus facile mais j'avais envie de faire de la pâte. Les envies comme ça, ça ne s'explique pas il ne faut pas trop lutter parce que faire de la pâte ça détend, c’est un peu comme un moment hors du temps et sur moi ça a un effet quasi thérapeutique. Pour en revenir à cette tarte, c’est à ce moment que j'ai réalisé que je n'avais jamais fait cette recette à mes filles. Non mais! Ça faisait donc une éternité quelle avait été mise de côté. Il était temps de la faire renaitre...

QC-tarte-poires-amandes-2.jpg

Donc voilà, ce n’est peut être pas une vraie tarte Bourdaloue, même si on n’est pas très loin, mais c’est une belle tarte d'hiver et elle va revenir plus souvent dans ma cuisine à partir de maintenant.

QC-tarte-poires-amandes-3.jpg

Tarte aux poires et amandes

la pâte brisée

• 140 g de farine
• 70 g de beurre
• 1 jaune d'oeuf
• 30 ml d’eau froide (2 c. à soupe)
• 1 pincée de sel

la garniture

• 250 ml de crème fraîche (ou de crème sure)
• 1 ou 2 oeufs
• 2-3 c. à soupe de sucre
• 3 c. à soupe d'amandes en poudre
• 4 poires (Bartlett ou autre)

Préparer la pâte en mélangeant tous les ingrédients en même temps. Rouler en boule et laisser reposer au réfrigérateur environ 1h.
Préchauffer le four à 180°C.
Étaler la pâte et foncer un moule à tarte.
Mélanger la crème, les oeufs, le sucre et la poudre d'amandes. Verser la crème sur la pâte.
Éplucher les poires, les couper en quartiers ou en lamelles puis les déposer sur la crème.
Faire cuire 30 à 45 min.

Les proportions pour la crème peuvent varier, un peu plus de sucre si les poires ne sont pas super sucrées….
Et pour les vraiment gourmands avec une boule de crème glacée ça devrait être pas mal.

images : n.v. quelques-choses

Print Friendly and PDF

La tarte de l'été

Y a pas à dire, la pêche c’est vraiment LE fruit de l’été. La pastèque aussi bien sûr, mais la pêche, ça sent le soleil, c’est comme un concentré de chaleur, de douceur, de vacances...
Chaque année, j‘ai l’impression de ne pas en avoir eu assez, d’avoir oublié que la saison ne durait pas toujours. Mais cet été, j’en ai vraiment profité. Cet été, a été celui de la tarte aux pêches.
Ça a aussi été l’été du Spritz (merci Luc!!) mais malheureusement je n’ai pas appris à en faire.
En revanche, cette tarte aux pêches je l'ai faite je ne sais plus combien de fois pendant mes vacances et je n’ai pas réussi m’en lasser. J'ai même battu un record du nombre de tartes identiques faites en une journée. Ok j'exagère mais à peine. 

Donc de retour après 3 semaines de vacances en Corse (je sais, chanceuse je suis), je n'ai pas pu résister quand je suis tombée sur ces petites pêches d'Ontario, il fallait que je fasse ma tarte de l'été une dernière fois avant de penser à passer à autre chose. Je ne commencerai pas à comparer les pêches de l'Ontario avec les pêches corses, c'est impossible. Ce que je sais c'est que cette année elles sont particulièrement savoureuses et gorgées de soleil et que je compte bien en mettre quelques unes en pots avant quelles ne disparaissent.

Et puis comme juste à côté de mes pêches il y avait des prunes, je me suis dis qu'il était temps de faire une petite variation de cette tarte histoire de marquer cette période de transition vers l'automne. Parce que je le sens cet automne qui approche doucement avec la rentrée scolaire et les soirées qui rafraichissent.

Tarte aux pêches

Pour une plaque de cuisson

pour la pâte

• 255 g de farine
• 80 g de sucre
• 125g de beurre
• 1 oeuf

pour la garniture

• 4-5 pêches (selon la grosseur des fruits)
• 1 c. à soupe de polenta, (ou de la semoule de blé)
• quelques amandes éffilées (optionnel)
• sucre pour saupoudrer sur le dessus

Mélanger la farine, le sucre et le beurre pour obtenir un mélange sableux. Ajouter l'oeuf entier et mélanger du bout des doigts. Former une boule, l'envelopper de film plastique et la faire reposer 3h au réfrigérateur.
Préchauffer le four à 180°C. Peler* les pêches et les couper en quartiers. Étaler la pâte sur un plan fariné puis la déposer sur une plaque recouverte de papier cuisson. Saupoudrer la pâte avec la polenta (ou a semoule) et un peu de sucre. Répartir les tâches sur la pâte en laissant environ 2 cm de pâte autour afin de le rabattre ensuite sur les fruits. Saupoudrer de sucre (environ 1 c. à soupe) et d'amandes effilées. Cuire environ 45 min.

On peut étaler la pâte directement sur le papier cuisson.
La semoule absorbe le liquide rejeté par les fruits et évite que le fond de tarte ne soit détrempé.

 

* Ma grand-mère utilisait souvent cette expression “Pèle la pêche à ton ami et la poire à ton ennemi.”

 

images : n.v. quelques-choses

Print Friendly and PDF

une tarte couverte

Je n'ai pas trop l'habitude de faire des tartes couvertes, elles me semblent encore aujourd'hui sorties tout droit d'un film américain quand le détective accoudé au bar, commande un café et un pointe de tarte. Je pense d'ailleurs que je n'en avais fait que trois fois avant (la première fois c'était il y a quelques années pour répondre à une demande d'enfant du genre "ce serait bien que tu fasses une tarte comme dans les films de Walt Disney. S'te plait."). Ce n'est pas que je n'aime pas ça du tout, mais ce ne sont pas mes préférées, je les trouve souvent un peu trop compliquées (trop de pâte, intérieur un trop peu gluant, trop sucrées...), mais je dois avouer quand même que je les trouve très esthétiques ces tartes de films.

Celle là, n'est pas tout à fait "américaine", elle est australienne puisqu'elle vient d'un magazine de Donna Hay et en plus elle n'est pas tout à fait recouverte. Quand je l'ai vue je me suis dit qu'elle serait super à tester, pile dans l'esprit de ce dont j'avais envie. Une pâte différente et facile à réaliser, des pommes, des épices et pas de fécule de maïs à l'horizon dans les ingrédients donc probablement pas le côté gluant que je n'aime pas trop. Je n'ai pas été déçue, la pâte a un petit côté presque feuilleté et la garniture, même si elle est quand même un peu sucrée, n'est pas gluante ou écœurante. Je ne suis pas tout à fait convertie aux tartes "à l'américaine" mais celle là va revenir souvent dans ma cuisine et elle m'a même donné envie d'en tester d'autres.

Tarte épicée aux pommes et aux dattes

(recette de : Donna Hay)

la pâte

La recette originale prévoyait 2 fois cette quantité de pâte mais 1 seule quantité m'a suffit pour faire une tarte dans un moule en aluminium d'environ 18 cm (7.5").

• 250 g de farine
• 2 cc à soupe de sucre
• 1/4 de c. à café de levure chimique (poudre à pâte)
• 180 g de beurre doux froid "haché"
• 40 ml d'eau glacée (80 ml dans la recette originale)
• 1 c. à café d'extrait de vanille

Mettre la farine, le sucre, la levure et le beurre dans le bol d'un robot et mélanger jusqu'à obtenir une sorte de "chapelure" grossière. Ajouter progressivement l'extrait de vanille et l'eau pour obtenir une pâte souple et lisse. Former une boule et l'emballer dans du film plastique. Réfrigérer pour au moins 1h.

la garniture

• 1,25 kg de pommes vertes pelées et tranchées finement
• 110 g de sucre
• 1 c. à café de 4 épices
• 2 c. à café de pâte de vanille (optionnel)
• 180 g de dattes dénoyautées hachées
• 30 g de poudre d'amandes
• 1 oeuf battu (pour dorer)
• 1 c. à soupe de sucre

Préchauffer le four à 200ºC. Mettre les pommes tranchées, le sucre, les épices, la vanille et les dattes dans un grand plat allant au four et bien mélanger. Couvrir de papier aluminium et mettre à cuire au four pendant 20 à 25 min.. Réfrigérer pendant 20 min. ou jusqu'à ce que le mange ait refroidi.
Étaler la pâte sur un plan fariné (ou entre 2 feuilles de papier cuisson) pour obtenir une épaisseur de 3 mm. Mettre la pâte dans un moule d'environ 18 cm de diamètre et couper l'excédent. Étaler le reste de pâte, le couper en bande d'environ 2 x 8 cm et réserver au frais. Placer le moule sur une plaque de cuisson. Saupoudrer le fond de tarte avec la  poudre d'amandes, remplir avec la garniture aux pommes puis recouvrir avec les bandes de pâte en formant un cannage. Badigeonner le dessus de la tarte avec l'oeuf battu et saupoudrer de sucre.
Cuire 25 à 30 min. ou jusqu'à ce que le dessus de la tarte soit légèrement doré. Laisser refroidir avant de servir.

La pâte peut être réalisée et gardée au frais jusqu'à 2 jours à l'avance.


images : n.v. quelques-choses

Print Friendly and PDF

ma pissaladière

De retour après une super pause vacances (3 semaines trop géniales en Espagne) dont on parlera peut être une autre fois, c'est le retour à la réalité. Alors pour éviter de se laisser abattre par la perte de quelques degrés et l'approche de la rentrée, on continue de se nourrir de trucs simples qui rappellent le sud. Des tomates, du jambon ou une pissaladière un dimanche midi.
Sorte de pizza sans tomate et plein d'oignons la pissaladière est une spécialité Niçoise que l'on retrouve à peu près partout en Provence. C'est pas compliqué, de la pâte à pain, des anchois, des olives, de l'huile d'olive, du pissalat (pâte d'anchois et sardines) si on veut faire ça comme la vraie et des oignons. Il faut juste être patient et ne pas avoir peur de pleurer. Pour ma pissaladière, je n'utilise pas de pâte à pain ni pissalat mais j'aime que la pâte soit fine et qu'il y ait beaucoup d'oignons. Chez moi la pissaladière c'est une histoire qui dure et, un peu comme  les poivrons grillés, une recette quasi indissociable des apéros, des amis mais aussi de l'été.

Entre le croustillant de la pâte, la douceur des oignons et la petite touche salée apportée par les anchois, difficile de résister, pour preuve l'ado numéro 2 prise en flagrant délit...

Pissaladière

la pâte

• 200 g de farine
• une pincée de sel
• 7 ou 8 c. à soupe d'eau tiède
• 7 c. à soupe d'huile d'olive

Mélanger rapidement tous les ingrédients, former une boule et réserver.

la garniture

• environ 1 kg d'oignons jaunes
• sel et poivre
• huile d'olive
• filets d'anchois dans l'huile d'olive
• quelques olives noires niçoises ou "grecques" (dénoyautées c'est mieux)

Éplucher et trancher les oignons. Faire chauffer 2 ou 3 c. à soupe d'huile d'olive et y faire revenir tranquillement les oignons. Laisser cuire doucement, les oignons deviennent tendres, doux et un peu dorés (ça peut prendre 1h). Saler et poivrer.
Préchauffer le four à 180°C.
Étaler finement la pâte sur un plan de travail fariné puis la déposer sur une plaque allant au four (pas besoin de huiler la plaque). Répartir les oignons sur la pâte puis disposer les filets d'anchois égouttés et les olives noires dénoyautées. Enfourner et cuire environ 40 min. ou jusqu'à ce que les bords de la pissaladière soient légèrement dorés. Laisser refroidir avant de manger.

La pissaladière se mange plutôt froide mais tiède c'est pas mal aussi.

images : n.v. quelques-choses

Print Friendly and PDF

Tarte framboises et crème citron

Hier c'était la fête des mères ici mais aussi un week-end aux températures étonnantes comme un petit avant goût d'été qui nous a donné un coup de pouce pour commencer à apporter un peu de verdure dans notre jardin comment dire plutôt abandonné depuis quelques années. Ce n'est pas encore très fourni comme jardin, mais c'est un début et rien que ça c'est bon pour le moral. Alors pour fêter tout ça,  j'ai décidé de me faire un petit plaisir, une tarte aux framboises, toute fraîche, et légère mais à partager quand même.

Bien sûr on peut aussi faire cette tarte avec une pâte sablée classique mais cette pâte sucrée apporte une petite touche de douceur en plus. Et comme elle est assez généreuse pour remplir plus qu'un moule à tarte moyen, on peut s'amuser à faire des mini versions pour satisfaire les gourmands impatients...

Tarte aux framboises et crème citron

Pâte sucrée

• 225 g de farine
• 30 g d'amandes en poudre
• 125 g de beurre
• 80 g de sucre
• 1 oeuf entier

Mélanger rapidement la farine, le sucre, la poudre d'amandes, le sel et le beurre froid. Ajouter l'oeuf et mélanger de nouveau jusqu'à former une boule. Couvrr de film plastique et mettre au frais pendant 3h.
Préchauffer le four à 180°C. Sortir la pâte 10 minutes avant de l'étale, la piquer et la mettre dans un moule. Cuire environ 20 min. à blanc (sans garniture) et laisser refroidir avant de garnir.

Pour cuire la pâte à blanc en évitant qu'elle gonfle on peut mettre un morceau de papier cuisson à l'intérieur et recouvert de haricots secs ou de petites pierres, c'est plus facile à enlever après cuisson.

Prévoir environ 2 barquettes de framboises pour garnir la tarte.

Crème pâtissière citron

• 500 ml de lait
• 2 jaunes d'oeufs (garder les blancs pour autre chose)
• 100 g de sucre
• 40 g de Maïzena (fécule de maïs)
• 1 citron non traité (le zeste et le jus)

Mettre les zestes du citron dans le lait et porter à ébullition.
Fouetter les jaunes d'oeufs avec le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse puis incorporer la Maïzena. Verser doucement le lait chaud sur les oeufs en le filtrant pour enlever les zestes de citron, ne pas cesser de fouetter. Remettre le mélange dans la casserole et cuire environ 5 min. à feu doux en remuant constamment avec le fouet. Le mélange doit épaissir. La crème est prête quand la petite mousse disparait et que des ramiers bouillons apparaissent. Ajouter le jus du citron, bien mélanger et transvaser rapidement dans un autre contenant (pour stopper la cuisson) et filmer au contact pour éviter qu'une petite peau se forme sur le dessus.
Réserver au frais au moins une heure.

Lorsque la pâte a refroidi, il suffit de verser la crème pâtissière dans le fond de tarte et de recouvrir avec les framboises. Parsemer ou non de zestes de citron.

La pâte peut être préparée la veille et la crème pâtissière 1 ou 2 jours à l'avance.

images : n.v. quelques-choses